Le château et sa restauration

Château médiéval au coeur du vignoble de Gaillac dans le Tarn

LA restauration du château de Mayragues inscrit aux monuments historiques

Acquis a l’état de ruine en 1980, nous nous efforçons de le restaurer depuis lors avec le concours de bénévoles et d’artisans locaux spécialisés, en privilégiant l’emploi de matériaux naturels et authentiques tels la pierre, le bois, la chaux et le sable roux.

Nos efforts ont été récompensés en 1998 par le Grand prix des Vieilles Maisons Françaises.

L'histoire du château de Mayragues et ses origines médiévales

Le site de Mayragues remonte à la nuit des temps. La région regorge de vestiges préhistoriques attestant de l'ancienneté de l'habitat en ces lieux. Le village voisin du Verdier fut un centre important de tailles de Silex. Dolmens et menhir sont à proximité et dans les vignes mêmes, on a pu mettre à jour des tessons et objets romains du 1er siècle provenant probablement d'une tombe.

Le château de Mayragues, ancienne maison forte, construit sur un éperon rocheux, a été fondé au XIIème siècle puis agrandi au XVIIème siècle par la famille de Tonnac qui l'a doté d'un beau décor intérieur. L'architecture, très originale, avec un chemin de ronde en encorbellement au-dessus d'une structure en pierre, constitue un des rares exemples encore existant de l'architecture fortifiée régionale. Il est inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques depuis 1960.

 

Un Pigeonnier typique

Prés du chai, s'élève un pittoresque pigeonnier à quatre colonnes de pierre, typiquement languedocien, lui aussi inscrit au Monuments Historiques. Très répondus dans le sud-ouest, les pigeonniers, dont la taille variait selon l'importance du domaine, abritaient un nombre important de pigeons, part importante de la nourriture de cette époque, et source inestimable de "colombine" longtemps utilisée comme engrais pour la vigne.